Je voudrais vous conter l'histoire d'un homme extraordinaire,qui fut étant plus jeune,quelqu'un qui avait une petite-fille douce gentille,pleine de joie pour laquelle il avait une affection énorme.Celle-ci avait la chance d'avoir un grand-père aimant attachant et très intelligent;à chaque vacances d'été elle allait en vacance chez lui et sa grand-mère,qui d'ailleurs l'avait élevée quand ses parents,trop surchargés par le travail n'avaient pas le temps pour elle,depuis quand elle allait en vacances chez eux c'était un vrai bonheur.Ses grands-parents,l'emmenait à chaque vacances d'été dans le sud,elle était comblée,sinon quand ce n'était pas le sud,c'était les vacances d'hiver,dans l'ALLIER(vichy),sous la neige,et à chaque fois un merveilleux noel l'attendait,et cet homme si merveilleux son grand-père,l'emmenait partout,sur les marchés,à la pêche,à la chasse,et aussi c'est lui qui venait la chercher à chaque leçons de natations,cet homme était un bon vivant et cette petite-fille le respectait et le choyait avec sa grand-mère,ces deux la c'était connu à 15 ans et mariés à 20ans,maintenant cela fait 65 ans qu'ils sont mariés,MASHALLAH.

De nos jours ce couple de retraité habite dans le sud,ils ont une jolie maison,grâce à 30 ans d'économies,leur petite-fille à bien grandie,bien changée,elle à 4 enfants,Mashallah,et est convertie,hamdolilah,elle voit moins ces grands-parents,mais les appellent tous les jours pratiquement,et d'ailleurs il n'y a pas si longtemps,elle est partie les voirs,en vacances,comme le bon vieux temps,seulement le bon est devenu moins bon,hé oui,cet homme si fort,si intelligent,si gentil et si joyeux,s'est afaiblit avec le temps,ses reins ne fonctionnent plus,son foie a rendu l'âme,son diabète ne diminue plus,et la sénilité c'est installée,85 ans Mashallah,à tous les deux ils ont,170 ans,et nous ou serons-nous à 85 ans?

Et leur amour de jeunesse est toujours là,même un peu plus fort chaque jours qui passent,mais la femme de cet homme ,n'a plus la force de s'occuper de son mari qui demande beaucoup de soins à domicile,et seule elle ne peu plus,car elle aussi est très agées maintenant,elle pleure chaque jour son mari,son amant,son ami,car il est parti,parti dans une maison de retraite,en soins paliatifs,en fin de vie car les médecins ne peuvent plus rien pour lui,mais elle va le voir tous les jours;et sa petite-fille,est venu le voir cinq jours,tous les jours elle lui apportait des gâteries,des gourmandises,elle parlait avec lui,mais les yeux remplies de larmes de voir l'homme de sa vie,partir tout doucement,vivant dans l'angoisse qu'on l'appel en lui disant c'est fini...

Mais il est là dans son fauteuil roulant malheureux d'être dans cette maison,sans vie,sans rires,mais content d'avoir vu sa petite-fille et ses arrière petits-enfants,et elle doit repartir,le coeur gros,la sensation d'abondonner dans un mouroir c'est être si cher à son coeur,nous musulmans,ne laissons,jamais nos parents finir comme ça,c'est horrible,il y a toujours des solutions et DIEU est Grand,nous naissont enfant,et nous mourrons sensibles et faibles comme des enfants,cet homme est toujours là hamdolilah,et je suis là pour lui,à mon grand-père que j'aimerais toute ma vie!